Lucie Prod’homme

on en parle / presse

22 mars 2022

Article du Travailleur Catalan 

Presque rien c’est déjà beaucoup par Jacques Pumareda, à propos de la création musique et danse Quatre études sur presque rien.

« Plateau nu. Quelques palpitations sonores. Un pied et puis une main et après un bras sous une douche de lumière. Éclats fragmentés d’une bande son auxquels répondent les éléments disparates d’un corps qui se rassemble dans les interstices des silences. C’est ainsi que débute cette première étude « Cantique des quantiques ». L’espace vibre sous les impulsions du danseur performeur Renaud Semper dans ce dialogue avec la compositrice Lucie Prod’homme. Corps et sons se conjuguent, s’éloignent, se retrouvent, s’affrontent sous nos yeux attentifs. L’écoute est totale. 


La deuxième étude, « Espèce de gros sons », propulse le danseur dans tous les plans du plateau y compris les remises dans le lointain. Les rythmiques se cherchent dans les décalages et les torsions, de belles images nous sont proposées et notre imaginaire se laisse emporter dans des trajectoires insoupçonnées. 


La troisième partie, « Étude à la transparence » est un moment très fort où le performeur va entrer en relation avec des gastéropodes. Un travail puissant, une assimilation interne qui nous offre une métamorphose visuelle et sonore venue du plus profond. Un moment de vérité.


Et pour clôturer cette recherche sur l’essentiel, fût il imperceptible, les deux protagonistes se feront face sur le plateau pour une improvisation intitulée « Autour du pas grand chose ». Lucie Prod’homme au micro, avec sa voix, son souffle, va jouer avec le corps de Renaud Semper qui lui fait face. Un jeu subtil d’écoutes et de proposition reprises, tantôt par l’un, tantôt par l’autre. Et pour le spectateur, un vrai duo qui nous enchante et dont on regrette le point final. Nous aurons besoin d’un temps pour revenir sur terre. »

22 Mars 2022

Article de l’Indépendant 

Quatre études sur presque rien, création musicale contemporaine au Conservatoire par Sylvie Chambon, à propos de la création musique et danse Quatre études sur presque rien.


Mars 2021

Lucie Prod’homme. Sérieuse et légère à la fois

Interviews chez Hémisphère son

29 octobre 2019 

Le festival En chair et en Son revient sur la scène du Cube

À propos de la création de Cantique des quantiques

20 janvier 2019 

À l’écoute du silence avec Lucie Prod’homme

Pour la sortie du CD Leçon du silence 

31 août 2018 

L’invention de la musique concrète fêtée 

au festival Futura

Où l’on parle de Leçon du silence

1er septembre 2017 

Un quart de siècle pour Futura

À propos de Espèces de gros sons

Mars 2017

La Contemporaine pour tous au festival Présences de Radio France

On en parle dans l’Éducation musicale

À propos de Chaperon express

8 septembre 2016 

Sons et images fixés au festival Futura

À propos de Leçon du silence

29 août 2014 

L’éloge du son au festival Futura 2014

À propos de J’ai un grain et je craque

18 mars 2013

 Energie et mouvement sonores à Perpignan autour de Lucie Prod’homme

Avec, entre autre, la création de J’aime pas du tout comment tu chantes, par le Lulu Berlue Duo

plan du site